Programme en francais

Találatok: 7408

 

 

3logo

Comment sommes-nous devenus pauvres?

Colloque civique

Kossuth Klub (Budapest VIII., Múzeum utca 7.)

4–6 novembre 2010

Colloque organisée par TIT Kossuth Klub Egyesület, les éditions hongroise et

d'Europe du Centre et de l'Est du Monde diplomatique et de transform!
et la rédaction de la revue Eszmélet

Avec le soutien de l’Institut Francais de Budapest

Langues du colloque: hongrois et français avec traduction simultanée

 

Depuis le changement de régime, la vie des quelques cent millions de personnes vivant dans les pays de la partie orientale de l’Union Européenne a radicalement changé. L’un des aspects les plus visibles des changements brutaux intervenus est la dislocation d’une  société qui, jusque la, était, socialement parlant, plus ou moins égalitaire et unie. Dans nos rues le spectacle d’une richesse arrogante est insupportable a la vue des mendiants, de la misere de gens privés de leur logis et de toute dignité humaine. Un dixieme de la population vit dans la misere la plus profonde, sans espérer pouvoir trouver une issue a l’exclusion sociale dont ils sont victimes. Un tiers de la population connait la pauvreté. Au cours des dernieres années la condition de la classe moyenne a également empiré: avec les factures impayées du gaz et de l’électricité, le remboursement de leurs emprunts bancaires est devenu impossible, ainsi plus d’un million et demi de personnes, un quart des familles hongroises se trouvent a l’heure actuelle prisonnieres de leurs dettes. Avec la crise économique mondiale qui perdure, on ne peut s’attendre a une amélioration prochaine sur le front du chomage et de l’emploi.

La détresse, la précarité, le désespoir engendrent des conséquences politiques désastreuses. Le racisme, la brutalité, l’agressivité rappelant les années précédant la deuxieme guerre mondiale ont fait leur réapparition et ces idées attirent malheureusement les jeunes par centaines de milliers. Elles les poussent sur une voie qui mene a la destruction, au dépérissement de plus d’un pays, de plus d’une nation.

Au cours des deux décennies écoulées, apres les changements brutaux dictés par les centres capitalistes, certains signes laissent penser que la population de nos pays commence a prendre conscience de sa situation et cherche a prendre en mains la direction de son propre sort. La gauche sociale anticapitaliste s’efforce de promouvoir la coopération des pays de notre région. C’est dans cette perspective que nous avons invité a notre conférence les collaborateurs des rédactions du Monde diplomatique et de la revue Transform! oeuvrant en Europe de l’Est. Ils auront la possibilité de formuler leurs propositions visant a liquider la pauvreté et renforcer les conditions d’une vie sociale commune, avec la participation de spécialistes et de personnalités hongroises engagés dans les activités sociales les plus diverses.

 


Programme

Jeudi 4 novembre 2010, 14 h 30–16 h 30

Séance inaugurale

Győző LUGOSI, historien, maître de conférence a l'Université Loránd Eötvös, président de TIT Kossuth Klub, rédacteur responsable d’Eszmélet, membre du comité de rédaction de l’édition hongroise du Monde diplomatique

Discours de bienvenue

László ANDOR, économiste, Commissaire européen pour l'Emploi, les affaires sociales et  l'inclusion

La stratégie de l’Europe 2020 et la lutte contre la pauvreté


Francis WURTZ, député honoraire du Parlement européen, ancien président du groupe parlementaire de la Gauche unitaire européenne–Gauche verte nordique

Ambitions et limites de la stratégie européenne concernant la pauvreté


Zoltán LAKNER, sociologue, professeur titulaire à la Faculté János Vitéz de l'Université catoholique Péter Pázmány, conseiller général au Secrateriat d'État de l'inclusion sociale du Ministère de l’administration publique et de la justice

La strategie d'inclusion sociale du gouvernement hongrois


Ferenc RABI, membre de la présidence de l’ Union nationale des syndicats hongrois (MSZOSZ), président du Syndicat des travailleurs de la mine, de l’énergie et de l’industrie

La création d’emploi comme principal outil de la lutte contre la pauvreté

Elisabeth GAUTHIER, directrice d'Espaces Marx (Paris), Membre de la direction de Transform!

La pauvreté en Europe: un phénomène marginal ou au coeur de la société?


Questions, réponses, débat


Judit MORVA, économiste, rédactrice en chef de l'édition hongroise du Monde diplomatique

Clôture

Vendredi 5 novembre

10–13 h

Le contexte politique et économique de la crise sociale dans les pays

de l’Europe du Centre et de l’Est

Modérateur: Gyula CZÖNDÖR, secrétaire national de Szociális Charta (Charte Sociale)

Annamária ARTNER, économiste, chargée de recherche à l’Institut d’économie mondiale de l'Académie hongroise des sciences

La cause de la pauvreté

Judit MORVA

Comment la pauvreté s’est reinstalée en Hongrie


Venko KANEV, professeur des universités, Université de Rouen, rédacteur en chef du Monde diplomatique – édition bulgare

L'origine de la pauvreté en Europe centrale et orientale

Ana BAZAC philosophe, Université Polytechnique de Bucarest

La gauche roumaine d'après 1989 et l'appauvrissement: quelques remarques théoriques

Questions, remarques, débat

Pause-café

Gábor SCHEIRING, économiste, sociologue, Institut des sciences politiques de l'Académie hongroise des sciences

Impasse de développement: ésoufflement de la croissance basée sur le capital d'investissement

Anne-Cecile ROBERT, directrice-adjointe responsable des éditions intenationales et du développement du Monde diplomatique

La pauvreté dans les médias

Uladzislau PIATNITSA, journaliste à l’edition bielorusse du Monde diplomatique

Le rôle de la Banque mondiale dans la politique de culpabilisation de la pauvreté en Biélorussie

Questions, remarques, débat

Pause-déjeuner

14 h 30–18 h

La déstabilisation de la sécurité d'existence: emplois précaires et chômage, augmentation des coûts du logement et des services publics, piège de la dette

Modératrice: Judit MORVA

Gyula HEGYI, journaliste, membre responsable de l'inclusion sociale et de la lutte contre la pauvreté du cabinet du Commisaire László ANDOR

Énergie et pauvreté

Szilárd KALMÁR, assistant social

Pauvres et alternatives de survie

Groupe “A város mindenkié” (La ville est à tout le monde)

Sur le droit au logement

Monika KARBOWSKA, politoloque, activiste de l’Initiative féministe européenne pour une autre Europe

La pauvreté des femmes: cas de la Pologne

Questions, remarques, débat

Pause-café

Pauvreté profonde et ethinicté (questions des Roms), stigmatisation publique des pauvres, pénalisation des tension sociales

Moderateur: Annamária ARTNER

Péter FARKAS, économiste, chargé de recherche à l’Institut d’économie mondiale de l'Académie hongroise des sciences

Les dimensions de la pauvreté profonde et le racisme en Hongrie

András GÁBOS, sociologue, Institut de Recherches Sociales SA. (TÁRKI)

Pauvreté infantile dans l’UE et en Hongrie

György NÉMETH, économiste, sociologue

Les Tsiganes: passé et avenir; engagement des intellectuels

Mátyás BINDER, historien, anthropologue, professeur de lycée

“Tsiganisation” de la question de la pauvreté – culturalisation de la question des Tsiganes

Gyula CZÖNDÖR

Le “modèle de Monok”

László DONÁTH, pasteur de la communauté luthérienne de Csillaghegy–Békásmegyer

Gábor IVÁNYI, pasteur méthodiste, recteur de l'École des hautes études théologique John Wesley, président de l'association de charité “Oltalom” (Protection)

Église et pauvreté

Gyula HEGYI

Résumé

Samedi 6 novembre 2010

10–13 h

Les propositions communes des participants du colloque en vue de surmonter la pauvreté en Europe centrale et orientale

 

moderateur: Gáspár Miklós Tamás


5logo